Memento Vivere

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Memento Vivere

Message par Salviati le Ven 30 Déc - 17:27


Nous nous souvenons et donc nous vivons, mais parce que nous vivons nous oublions.


Les parias, les laissés-pour-compte, les oubliés, ici, sont tous égaux. La fraternité face à l'adversité, la soif de justice... ils semblent avoir été les seuls à se souvenir d'un passé lointain mais qui était bien réel, que l'on a mystifié.
Parmi eux, il était une jeune fille dont on ne savait rien. Elle-même ne savait rien sur elle. Était-elle vraiment quelqu’un ? Avait-elle vraiment sa place auprès de ces mémoires millénaires ? Ces questions l'ont poussée à partir à la découverte de sa destinée, elle disparu sans laisser de trace.
Les mois passèrent et personne n'en entendit jamais plus parlé. Tous l'avaient oublié... ou certains s'en était rappeler.

Un homme sous une pluie battante eu des mots avec deux jeunes rebelles : Aurore et Estel. Intriguant, il tenta de les tirer de leur apathie nocturne. Peu convaincant, il se résigna à les laisser batifoler dans les bois mais non sans leur fournir une indication. Dans deux jours, elles devaient se rendre sur le parvis de la cathédrale pour rencontrer quelqu'un qui, il semblerait, se rappeler encore de celle qui travaillait jadis à la rose dorée.

[HRP] : Voici l'event tant attendu ! Il aura lieu normalement le 30 décembre de cette année (2017) à 20H30. Pour l'occasion au minimum 3 personnes ( autre que moi-même) devront être présente pour que ça vaille le coup, de même qu'un maximum de 5 personnes ( 6 à l’extrême limite ) est fixé pour que ça soit gérable pour moi au niveau logistique et pas non plus trop le bordel entre les joueurs.
Il est préférable que les fiches de personnages de participants soient à jour aussi.

Pour le moments les inscrits sont : Sadamer, Estel, et Aurore.
avatar
Salviati

Messages : 21
Date d'inscription : 10/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Memento Vivere

Message par Salviati le Ven 29 Déc - 4:29

Ps : Oh et tout abus du genre furbolgo-odettique sera proscrit lors de cet event !
avatar
Salviati

Messages : 21
Date d'inscription : 10/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Résumé de l'event

Message par Salviati le Jeu 4 Jan - 17:40

Vu que plusieurs demandes ont été formulées, voici un résumé de ce qu'il s'est passé dans la nuit du 30 au 31 décembre 2017 :

Spoiler:

La place de la cathédrale, voilà où deux de nos héroïnes, Aurore et Estel, devaient se rendre pour savoir ce qu'il était advenue de leur disparue compagne, Vitalisa. Au pied de l'édifice, un jeune prêtre attendait, l'air candide néanmoins trépignant à l'idée de se rendre utile. Après les présentations, et le surgissement du Juge de la bannière, Sadamer, qui se révélera par la suite en zélote décomplexé. Le jeune prêtre leur expliqua que la femme qu'ils cherchaient avait effectivement séjourné parmi eux pendant une courte période durant laquelle elle semblait grandement tourmentée. Il leur restitua trois lettres apparemment destinées à chacun des parias présents, en leur confiant par la même que leur amie répétait souvent, lors des discussions qu'elles avait eu avec les autres clercs, qu'il faut absolument "suivre le chemin du vrai amour".


Sur les trois lettres, une seule évoquait vraiment quelque chose au petit groupe, notamment à Aurore pour qui les mots posés sur le parchemin faisaient référence à une maison située près des canaux du quartier commerçant.  
A proximité de la fontaine, priait une jeune fille du nom de Yeara, qu'ils remarquèrent et à qui ils proposèrent de les accompagner. Celle-ci semblait enthousiaste à l'idée de vivre une aventure, si bien qu'elle décida de les suivre inconsciente du potentiel danger que cela impliquait. Peut-être la divine providence avait elle répondu à ses prière ?  
Sur le chemin, la compagnie partagèrent diverses hypothèses sur le contenue des autres lettres. La nouvelle arrivante souligna, non sans quelques doutes mais avec pertinence, le thème de l'amitié perdue de l'une, tandis que Sadamer considéra l'autre comme le récit d'un éventuel baptême à on ne sait quel étrange culte.

En arrivant à proximité de la mansarde dont leur avait parlé Aurore, ils entendirent quelqu'un crier :" Henry !". La bande intriguée se précipita à l’intérieur. L'endroit semblait abandonné, la poussière et les toiles d'araignées recouvrait l'ensemble du mobilier. Cependant, Une lueur filtrait au travers des escaliers se mêlant avec celle de la lune qui palissait le carreau des fenêtres. A l'étage, ils tombèrent sur un vieil homme étrange, vêtu d'une chemise blanche et d'un kilt brun. Il interpella les visiteurs surpris de voir un tel énergumène habiter ici, leur intimant de l'aider à retrouver ce qu'un certain Henry lui avait dérobé. Tout ce qu'il avait comme indice tenait dans cette charade : "Parfois aussi sélective qu'un communautarisme, je suis toujours dynamique et en marche. Ponctuée de nombreux trous, je siffle à l'oreille de certains et en éclaire de nombreux autres mais rares sont ceux qui me possèdent absolument. En revanche, pour tous je suis profonde car je suis le fondement des rêves. Nostalgique par essence, je me tourne exclusivement par le passée”. Estel trouva facilement qu'il s'agissait de la mémoire et, comme par ricochet, le vieil homme se souvint soudainement de ce pourquoi il était ici. Il sorti trois nouvelles lettres de son kilt, écrites elles aussi de la main de Vitalisa.

Les aventuriers hésitèrent longtemps sur le chemin à suivre. Les lettres leur évoquaient à présent, soit une grange de la forêt d'Elwynn, la mer, ou une tribu de trolls cannibales située dans une jungle. Pendant qu'ils délibérait, Aurore falsifia la première hypothèse ne laissant plus que deux options. Ils optèrent finalement pour un voyage à Strangleronce, leur piste la plus saillante. Arrivés à Baie-du-butin, le camarade Salviati croisa leur route. Estel eu l'idée de lui demander son avis sur les lettres de Vitalisa. L'une d'elle faisait mention d'un bateau qui épouvantait les mers, c'est en voyant Salviati la lire que la porteuse du chapeau eu l'idée qu'il s'agissait d'une référence à l’Épouvantail, le navire de la Bannière. Le groupe, constitué à présent de cinq personnes, pris donc la direction des hautes-terres d'Arathi, là où le vaisseau mouillait.

Les talents de téléportation d'Aurore furent d'un grand secours pour atteindre promptement le lieu souhaité. Malheureusement, on les avait quand même devancé. Un groupe de pirates affiliés au cartel de Gentepression avait saisi le bateau et braquait les canons sur les parias qui venaient d'accoster dans la petite crique de Faldir. Un chauve, qui semblaitêtre à leur tête, hurlait des invectives à leur attention et prétendait qu'ils étaient venu venger la mort du baron Révilgaz exécuté par les membres de la Bannière. S'en suivit un combat durant lequel Aurore et Estel furent blessées, l'une par une estafilade à l'épaule l'autre par une balle dans le pied, Sadamer entama une collection de tête et Yeara s'évanouit à cause de la violence des affrontements à laquelle elle n'était pas habituée. Il rattrapèrent le meneur qui s'était caché dans les quartiers du capitaine et lui posèrent quelques questions. Se laissant abuser par la malice de dernier ils le suivirent dans la cale d'où il sorti une étrange pierre incandescente.


Sur le pont, tandis que Salviati aidait Yeara à se remettre de ses émotions, apparurent donc Sadamer, Estel et Aurore accompagnées du chauve. Celui-ci donna la pierre à Aurore qui à force de la triturer pour en percer ses secrets l'aspira ainsi que leur captif, ce dernier laissant tomber trois nouveaux bouts de parchemins.
Il s'agissait encore de lettres de Vitalisa  suivant toujours les mêmes thématiques. Cependant, une seule semblait indiquer un endroit et devant l'urgence de la situation la compagnie poursuivi cette piste sans se poser plus de questions. Le texte qu'ils croyaient déchiffrer semblait décrire un château dans les ruines de l'ancien royaume d'Alterac. Ils s'attelèrent donc vers ce périple sans Salviati qui préféra rester en arrière pour surveiller le bateau et éventuellement en nettoyer le pont.

Aurore, légèrement secouée par l'effet de la pierre de téléportation, se retrouva dans une cave au prise avec le même individu au crâne dégarnie et une autre garde masquée,a insi que devant une Vitalisa enchaînée au mur et que la stupéfaction avait fait s'évanouir face à l'arrivée brutale de ces visiteurs. La magicienne eu raison du premier garde mais fut touchée par une dague de lancée enduite d'un poison léthargique, elle tomba endormie.
Sadamer, Estel et Yeara parvinrent à se frayer un chemin au travers de la horde d'ogres qui s'étaient établis dans les décombres de la ville surplombée par un sinistre fortin dont l'état de construction tranchait avec le reste des bâtiments.
Il retrouvèrent, dans la cave de ce même édifice, Aurore et Vitalisa, toutes les deux attachées. Elles n'étaient pas seules dans la pièce, deux autres personnes connues les accompagnaient. L'homme du bateau était là mais semblait changé, comme plus hâve qu'à leur première rencontre. L'autre fut identifié par Estel comme étant Vernon Donnerly, un noble d'Alterac, celui-là même qui les avait lancé sur la piste de Vitalisa.

Ce dernier avait instigué ce jeu de piste dont la finalité serait de proposer aux membres de la bannière une alliance d'intérêt. En effet, il se trouva que cet individu avait en sa possession un orbe magique capable d'introduire des souvenirs dans l'esprit d'une personne ne les ayant pas vécus. Selon les dires de Donnerly, l'artefact rendrait fou n'importe quel utilisateur n'ayant pas une affinité profonde avec lui. C'est ainsi qu'une partie du passée de Vitalisa s'éclaira. Elle aurait été, dès son plus jeune age, en contact avec l'orbe ce qui l'immuniserait des effets sur sa santé mentale et lui absorbant le contenu de sa mémoire lointaine. Il révéla également qu'un nouveau rapport avec le globe pouvait lui rappeler par fulgurance certains faits ou impressions du passé, mais pas seulement du sien. Enfin, il expliqua que son objectif dans tout cela était d'utiliser Vitalisa pour contrôler l'objet et créer un nouveau monde en changeant l'Histoire dans lequel régnerait la justice et la probité et rayonnerait sa patrie renégate.

Si Estel et Yeara semblait relativement intéressées par les propos du vieil homme, ceux-ci n'était pas du goût de Sadamer qui décapita l’acolyte de sang froid et somma à Donnerly de partir et de se faire oublier. Aurore, précédemment libérée de ses entraves, contesta cet élan de mansuétude et se précipita pour poignarder dans le dos l'ancien noble alors qu'il prenait le chemin de la sortie. Après avoir également délivrée une Vitalisa dans un état second, la magicienne avec le peu de force qui lui restait, invoqua un portail vers Stormwind.

La compagnie laissa l'orbe à disposition des mages de la tour et conduisit Vitalisa dans ce qui était semble-t-il sa demeure, la maison du quartier commerçant précédemment visitée où, voyant que les questions au sujet de son expérience ne menaient nul part, ils la laissèrent se reposer. Estel lui fit tout de même lire une des lettres récoltées ce qui sembla profondément la bouleverser.

Si la menace semble avoir été éliminée grâce aux solutions radicales apportées par les parias de la bannière, il semble également aller de soi que ces dernières décisions hasardeuses ne garantissent pas un avenir sans troubles pour nos amis. Le sang versé, les pouvoirs mystérieux de cet orbe ainsi que l'état mental de Vitalisa auront probablement des conséquences néfastes devant lesquelles les mesures nécessaires devront êtres mises en œuvre par ceux qui y feront face.  
avatar
Salviati

Messages : 21
Date d'inscription : 10/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Memento Vivere

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum